Fermeture des voies sur berges Les décisions politiques ne peuvent plus être prises sans études d’impacts sérieuses et sans concertation

Fermeture des voies sur berges Les décisions politiques ne peuvent plus être prises sans études d’impacts sérieuses et sans concertation

    Communiqué de presse
    Paris, le 22 octobre 2018

    Alors que la Cour administrative d’appel de Paris vient de valider ce lundi 22 octobre l'annulation de l'arrêté de piétonisation pris en 2016 par la mairie de Paris pour ouvrir aux piétons les voies sur berges de la rive droite, Jean-Louis SCHILANSKY, Président du MEDEF Paris et porte-parole du MEDEF Grand Paris, déclare :
    « Le MEDEF avait alerté à plusieurs reprises sur les effets néfastes de la fermeture des voies sur berges : congestion du trafic, pollution et pertes économiques ainsi que sur la méthode employée. 

    La décision de la Cour administrative d’appel de Paris doit nous alerter sur des décisions politiques prises sans concertation et sans mesure des effets.

    Cette décision doit permettre une prise de conscience pour les solutions proposées actuellement par les pouvoirs publics notamment la gratuité des transports en commun ou la création d’un péage urbain. Toute décision doit reposer sur de réelles études d’impacts réalisées par des organismes indépendants.
    Les enjeux de la mobilité ne peuvent être conçus en tout état de cause sans une vision métropolitaine ».

    Pour toute interview avec Jean-Louis SCHILANSKY,
    Président du MEDEF Paris et porte-parole du MEDEF Grand Paris,
    contactez nous au 06 87 40 90 76.

    A propos du MEDEF Paris
    Le MEDEF Paris est l’organisation territoriale du MEDEF à Paris. Il rassemble plus de 20 fédérations professionnelles et plus d’un millier de dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Il mène deux actions : représenter et défendre les intérêts de toutes les entreprises de Paris au plan local et national ; informer, accompagner et mettre en relations ses adhérents.